L'asso qui résiste encore et toujours à l'envahisseur
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 CR du 6 Octobre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Vlad Drakul
Grand maitre
avatar

Nombre de messages : 995
Localisation : 1D10. 1-9 : Tentacules. 10: Gros orteil.
Date d'inscription : 10/11/2005

MessageSujet: CR du 6 Octobre   07/10/10, 10:58 am

C.R. du 6 Octobre 2010. Réunion toulousaine
Présents : J.Métayer, F.Bécanne, J.Ouguergouz

La réunion commence par un récapitulatif du CR du 2 Octobre fait à J.M. Dans l’ensemble, il approuve largement ce qui a été défini. Néanmoins, il heurte sur un point : l’apparition des fantômes, à son sens, ce phénomène surnaturel apparaît comme trop flagrant et risque de détourner le focus des joueurs de leur entreprises initiales, sans vraiment de possibilité de résolution.

La discussion se poursuit sur un point crucial : le purgatoire. Deux thèses sont soutenues.

D’une part : - Les joueurs qui hantent le purgatoire depuis longtemps sont déjà présents dans ce lieu au début du jeu. Ils en connaissent les structures et les ficelles depuis qu’ils ont reçu leur fiche de perso. Ils ont en leur possession une sorte de « livre du monde » purgatoire. Ils sont bien préparés à porter les intrigues ainsi que l’ambiance du jeu. S’ils ne bénéficient pas de l’effet de surprise, ni de scène d’intronisation, ils maîtrisent leur univers de jeu et sont potentiellement capable de le dynamiser rapidement.
D’autre part :- Les joueurs hantant le purgatoire depuis longtemps démarrent comme les autres par la « scène de mort ». De manière successive, ils vivent les différentes étapes les conduisant jusqu’au purgatoire, comme une scène d’introduction. Arrivée au purgatoire, ils sont cueillis par un orga/Pnj qui les briefe en 15 mn sur le temps qu’ils ont passé ici et sur ce qu’ils sont sensé en connaître. Leur feuille de perso, au départ du jeu, ne mentionne jamais le fait qu’ils soient morts. Seul une aide de jeu à leur entrée au purgatoire les informent du temps qu’ils y ont passé. Cette option garde la surprise intacte, elle explore le côté expérimentale de cette forme de jeu, néanmoins, elles peut potentiellement cueillir le joueur à vif et laisser le purgatoire un peu mou au commencement du jeu, mais également être source d’incohérence.

A vous, Vence, Katar, Phil et Bubba, de nous faire part de la version que vous jugez la plus adéquate.

Après cette longue discussion, nous avons défriché de larges pans de l’intrigue.

Les morts au purgatoire :

Ils possèdent des bribes de souvenirs vaporeux concernant ce qu’il est advenu de leur corps après l’instant de leur mort. En accord avec le fait que l’âme met 72 h à quitter le corps, certains ont des visions de leurs funérailles, de leur assassinat… ce qui constitue des indices dans la résolution de leur intrigues. Ex : un moine piqué voit le lieu de sa sépulture de fortune, se rappelle d’une conversation entre ces meurtriers,…

Sainte-Gudule, les moniales et le diable :

Saint-Gudule, ignorant le statut de sainteté qui lui ont accordé les moniales, hante également le purgatoire. Pourquoi donc ? Parce qu’elle demeure une Sainte apocryphe, et le diable l’en persuade, à raison. Pour sortir du purgatoire, elle n’a qu’une solution, détruire de l’intérieur l’ordre qui lui est consacré et détourner les moniales de son propre culte. Elle-même profondément païenne, malgré une vie vertueuse, elle est coupable d’un péché d’orgueil par procuration. En collaboration avec le diable, elle doit s’employer à faire reconnaître sa non-sainteté. Elle, y gagne sa sortie du purgatoire, le diable, y gagne la non-canonisation d’une païenne et la destruction d’un ordre
Justement, en début de partie, deux moniales vont subir sous les coups des sarrasins et donc se retrouver au purgatoire, au côté de Sainte-Gudule. Elles même doivent, pour espérer sortir, renier une partie de leur propre croyance.

« L’hérésie des abeilles », origine, enjeux, et conséquences : point très important.

1- Introduction : la légende de l’ermite

Une vieille légende, restée dans la tradition orale, des habitants du bourg, raconte que le monastère a été fondé autour d’un arbre sacré. Celui-ci aurait, jadis, abriter les longues heures de méditation d’un vieil ermite. A chaque printemps, l’ermite posait des fleurs autour de l’arbre afin d’apprivoiser des abeilles sauvages. En peu de temps, elles ont fini par constituer un essaim et par produire un peu de miel réputé pour ses grandes vertus.
Le temps est passé, le monastère s’est bâti, l’arbre et l’unique essaim a demeuré, mais la légende s’est éteinte.
Néanmoins, comme une braise rougeoyante, la légende réchauffait toujours quelques soirées des gens du bourg. La tradition orale était parvenue à la maintenir envie. On murmurait que leur piqûre serait annonciatrice de prodiges, qu’elle récompenserait les hommes les plus vertueux. Mais, cette légende n’était jamais sortie du village.

Jusqu’à ce qu’il y a quelques années, frère Simon, un moine Aumonier particulièrement à l’écoute des pauvres et des nécessiteux, entendit ces légendes. Elles parlaient d’abeilles, certes, mais aussi d’équinoxe de printemps qui annoncerait le retour de la reine. D’un naturel sage, Simon vit une belle analogie entre la vie de ruche et la vie des frères du monastère et décida de relancer, à partir des procédés pratiqués par le vieil ermite, l’élevage des abeilles.

Simon fit pousser quelques belles fleurs, en quantité, et les abeilles vinrent rapidement. Elles étaient même si nombreuses qu’il dût construire de nouvelles ruches. Chaque printemps, leur miel abondait, la cire qu’on en tirait permettait de fabriquer en quantité les cierges illuminant les offices. Le monastère y trouva une prospérité nouvelle qui lui permit non seulement de s’enrichir, mais de bénéficier d’une excellente réputation. Certains y voyaient un signe divin et on alla même jusqu’à penser que les abeilles du monastère étaient une incarnation du Saint-Esprit. Frère Simon lui-même, reconnaissait volontiers la grande qualité des ces petites protégées ; à plusieurs reprises il avait assisté à des choses surnaturelles produites par les abeilles. Emerveillé, il le gardait pour lui, conscient des conséquences qu’aurait de tels propos sur la tranquillité du monastère.




2- Leutard, le frère aîné de VDM.

Frère Simon vieillissait, mais les stigmates du temps semblaient l’épargner de manière étonnante. En dépit d’un âge très avancée, il conservait une excellente condition physique et seule sa barbe blanche trahissait l’empreinte des saisons. Il se dit alors qu’il ferait bien, avant que Dieu le convoque, de transmettre son savoir à un jeune novice. C’est ainsi qu’il prit sous son enseignement le jeune Leutard (frère aîné de VDM).
Le jeune homme était un fils de noble. Pas n’importe lequel d’ailleurs, puisque son père était lui-même descendant des fondateurs du monastère. Il gardait un droit de regard très serré sur l’élection de l’abbé. Il avait donné son fils aîné au monastère, en dépit de la coutume. En effet, Leutard était un simple d’esprit, de ceux que l’on désigne comme « touché par la grâce de Dieu » ; le destiner au métier des armes s’avérait donc difficile. Malgré son innocence, Leutard présentait les signes d’une grande intelligence. Son père espérait, à la fin de son noviciat, en faire l’abbé du monastère, en dépit de remontrances prononcées par l’évêque. Ce dernier accusait le père de vouloir placer son fils en dépit du bon sens et lui préférait d’autres candidats, comme par exemple le bon frère Grégoire, maître des novices (ou autre chose, mais un poste important).

Leutard se prit de passion pour l’apiculture comme la lui enseigna frère Simon. Le contact des abeilles le ravissait et il développa avec elles une empathie peu commune. De même ; il prêta une oreille très attentive aux légendes qui entourait les abeilles. Frère Simon lui confia même les quelques « miracles » auxquels il avait eu le privilège d’assister. Il trouvait fascinant que tous les printemps, une nouvelle reine naisse et parte fonder un nouvel essaim. Il y voyait une métaphore de la bonne grâce divine qui consistait, en cette période, à la multiplication des monastères sous l’égide de la grande abbaye de Cluny. Chaque nouveau monastère était pour lui un nouvel essaim.

3- Piqûre, meurtre et hérésie.

Jusqu’au jour où Leutard subit un de ces « miracles » dont lui avait parlé Frère Simon. Le jour de l’équinoxe de printemps de l’année 993, Leutard reçu des abeilles une série de piqures. Elles entrèrent en lui par sa bouche et lui recouvrirent le corps de piqûre. Cet évènement, auquel assista Frère Simon, fut vécu par Leutard comme une révélation. Il sonna le début d’une grande confusion dans le cœur de Leutard, tout comme dans l’enceinte du Monastère.
Leutard, pris de fièvre pendant plusieurs jours, restait sous la protection de frère Simon. Dans son délire, il se mit à interpréter son expérience comme une révélation brutale. A ses yeux, les abeilles l’avaient désigné comme leur nouvelle reine. Il se sentait désormais investit d’une tâche : conduire la communauté. Le Saint-Esprit l’avait désigné, et le fait que cette désignation ait lieu pendant la période du carême était porteuse d’un sens céleste. Leutard se mit a pensé que son rôle était désormais de conduire les moines comme la reine conduit sa ruche, dans le rôle de l’abbé. Il croisait les anciennes croyances païennes avec sa connaissance de l’évangile et en tirait des signes qu’il jugeait comme des certitudes. Ainsi, il avait été piqué 7 ans avant le retour du Christ et devait annoncer son retour prochain. D’ailleurs tout comme le Christ, il était désigné comme le porteur de la bonne parole sur l’ensemble des apôtres. Il disait attendre les stigmates pour les jours prochains.
Frère Simon, navré d’être responsable de ce délire, le gardait alité, tentant désespérément de soigner ses fièvres et de contenir l’incohérence de ses propos.
Le soir du Vendredi Saint, après l’office des Vèpres, on retrouva le corps de Leutard gisant au pied de la tour.

Que s’était-il passé ? L’évêque avait été alerté du cas préoccupant de Leutard via son subordonné, Frère Grégoire. Il vit dans le délire de Leutard l’occasion inespéré de se débarrasser d’un concurrent gênant. Il ordonna à frère Grégoire d’organiser la mort de Leutard et ce dernier s’exécuta. Durant l’office de Vêpres du Vendredi Saint, il alla chercher Leutard resté seul et alité. Profitant de son innocence, il, prétexta lui enseigner une leçon d’astronomie au sommet de la tour. D’ici, il le poussa. Le Chapitre des anciens (dont fait parti frère Grégoire et frère Simon), l’évêque ainsi que le père de Leutard débattirent longuement et conclurent à un suicide. De plus l’évêque fit peser sur Leutard des soupçons d’hérésie grave… Frère Simon, consterné, ne pu s’opposer à la décision du Chapitre : Leutard serait enterré nu (C’est-à-dire sans son habit monastique), dans une terre non consacrée, promis aux enfers. De plus, on tenterait de ne pas ébruiter l’affaire au sein même du monastère et de rendre secret l’épisode des piqûres. Le Père de Leutard promis, afin de laver l’affront causé par son fils, de léguer, à sa mort, l’intégralité de sa richesse au monastère
Deux frères, proches de frère Leutard se chargèrent de transporter et d’inhumer le corps loin des terres de l’abbaye, dans une fosse commune. Chargés de remords, ils se ravisèrent et revinrent quelques jours après pour exhumer le corps et le vêtir de son habit monastique, en dépit des consignes du chapitre des anciens. C’est là qu’ils firent la grande découverte.

Le corps de Leutard était intact, non assujetti au pourrissement. Voilà qui était le privilège des Saints. Progressivement, les deux frères reconstituèrent les propos décousus de Leutard, rassemblèrent ses dernières paroles et y méditèrent comme si elles étaient parole d’ évangile.

Un an après la révélation de Leutard, alors que tout le monde pensait l’affaire éteinte, un autre frère se fit piquer par les abeilles. Le chapitre des anciens, dans le secret, débattit à nouveau. Il finit par en conclure que le moine piqué, en effet désigné par les abeilles, devait partir fonder un nouveau monastère. Cette initiative arrangea tout le monde. Non seulement on éloignait la source du trouble, mais on prévenait également un éventuel meurtre / suicide au sein du monastère. Néanmoins, d’autres (les cultistes), y virent la confirmation de leurs croyances et commencèrent leurs funestes rituels : Interceptant le moine désigné dès sa sortie du monastère.


De manière parallèle :

Personne ne sait ce qu’il advient des moines chargés de partir fonder un nouveau monastère à l’équinoxe de Printemps, puisqu’en six ans, aucun retour n’est parvenu. Cela peut paraître normal, la fondation d’un nouvel établissement pouvant être longue et incertaine. Néanmoins, un moine itinérant (Raoul Glaber), qui laisse trainer son oreille partout, n’ jamais entendu parler de nouvelles fondations faîtes au nom du Monastère en question. Il possède donc un indice important pointant du doigt les disparitions.

Noté dans les marges :
. Organiser un GN « les roux contre les sorcières »
. Appeler le GN « Crise de foi au purgatoire »
. Citation d’un article d’apiculture : « Les mêmes sont incapables de manger seul »
. La Chartreuse est le carburant officiel des orgas.


_________________
Il n'est pas nécessaire d'espérer pour entreprendre, ni de réussir pour persévérer Guillaume le Taciturne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://membres.multimania.fr/tohubohu/membre/afficheprofil.php?id=3
bubba
Encore plus maitre du monde que Shanak
avatar

Nombre de messages : 1497
Localisation : 64.720629,-16.657176
Date d'inscription : 10/11/2005

MessageSujet: Re: CR du 6 Octobre   07/10/10, 11:42 am

du bon tout ça !

pour ma part il me semble prématuré de voir comment faire les fiches des morts tant que l'on ne sait pas ce que l'on veut mettre dedans, et comment le faire fonctionner.
du coup je ne me prononce pas pour le moment.

une idée qui me vient est que l'on fasse 2 types de fiches, une pour les anciens qui savent qu'ils sont morts et qu'ils sont dans le purgatoire
un autre pour les nouveaux arrivants : les soeurs de sainte gudule, VDM's father (autre?) qui eux ne sauront rien.

du coup en mode de jeu pour le départ nous faisons l'intronisation spirituelle pour les nouveaux et un rappel pour ceux qui sont censés l'avoir vécu depuis lgtps .

ensuite la mollesse potentielle du jeu post intronisation, ne pourrait on pas imaginer que nous laissons le soin aux anciens d'expliquer les choses aux nouveaux ? chaperonné par un super PNJ ou orga purgatoire qui regardera ça de près sans forcément intervenir.


_______________________

autre idée qui me vient :

le 1er cultiste serait le 1er des piqués. il aurait eu une révélation pendant l'épisode de la piqûre, et à cause de son historique ou de sa personnalité, il va interpréter a sa maniere l'acte des abeilles et la transsubtentation. l'interprétation va mener le cultiste à tuer les autres bénis des abeilles.

les cultistes n'auraient ils peur de la venue de l'antéchrist ?

plus loin que ça
en fait les cultistes ne tuent pas systématiquement les moinens bénis.
en fait les cultistes recrutent les bénis pour fonder la nouvelle jérusalem et régner avec jésus pour son retour prochain.
sauf que les moines ne réagissent pas forcément bien aux hérésies des cultistes et du coup pour sauver leur nature, les cultistes zigouillent les récalcitrants.
après on peut faire dans le cliché, cain tuant abel, le 1er béni tuant le 2nd.
du coup on est pas obligé d'avoir 7 moines morts en 7 ans, du coup ça rend le probleme des disparitions plus flou, moins "cultiste", plus subtil à définir.

du coup le conseil se doute peut etre de moins de choses.


_________________
Moi, father Tom, père de l'Eglise Evangéliste du saint rédempteur, je crois en lui. Et comme lui c'est moi, je crois en moi. Alleluya!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vlad Drakul
Grand maitre
avatar

Nombre de messages : 995
Localisation : 1D10. 1-9 : Tentacules. 10: Gros orteil.
Date d'inscription : 10/11/2005

MessageSujet: Re: CR du 6 Octobre   07/10/10, 11:50 am

Citation :
e 1er cultiste serait le 1er des piqués

Si t'as ben suivi le 1er des 1er c'est Leutard lui-même. Il est mort accidentellement, tué par un subordonné de l'évêque.

A propos des cultistes:

Ils me semblaient qu'on s'était mis d'accord sur la trame principale, on va peut-être pas passer notre temps à la redéfinir, non?

D'autre part le chapître des anciens ignorent tout des crimes perpétrés par les cultistes, puisque depuis N+1, le moine piqué est jeté hors des murs de l'abbaye. Le seul crime qui plane sur le monastère est celui de Leutard, perpétré par Frère Grégoire, et non pas par les cultistes. Hé hé! Plusieurs pistes d'enquête s'ouvrent alors.

Pour le coup du dernier béni tuant le suivant: c'est juste pas possible d'un point de vue chronologie... ou alors j'ai rien compris au scénario....

Citation :
du coup en mode de jeu pour le départ nous faisons l'intronisation spirituelle pour les nouveaux et un rappel pour ceux qui sont censés l'avoir vécu depuis lgtps .
alors tu abondes dans le sens de l'option n°1.

_________________
Il n'est pas nécessaire d'espérer pour entreprendre, ni de réussir pour persévérer Guillaume le Taciturne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://membres.multimania.fr/tohubohu/membre/afficheprofil.php?id=3
bubba
Encore plus maitre du monde que Shanak
avatar

Nombre de messages : 1497
Localisation : 64.720629,-16.657176
Date d'inscription : 10/11/2005

MessageSujet: Re: CR du 6 Octobre   07/10/10, 12:30 pm

euh rédéfinir le scénar', on sait d'ou ils viennent les cultistes ? je crois pas qu'il y ait quelque chose de validé la dessus car il y a 6 mois c'etaient les apiculteurs les cultistes, et y'avait rien de plus pour définir le pourquoi du comment.
donc non je ne pense pas redéfinir la trame, juste apporter une brique de plus

oui je donc je reformule pour le "1er des cultistes 1er des piqués"

leutard est le 1er cas officiel.

mais pas le 1er piqué

le 1er piqué est le fondateur des cultistes, leutard serait le 1er des moines n'ayant pas suivi le 1er cultiste.
leutard est toujours tué par un des sbires de l'eveque

ce sbire peut etre ou non lié au cultistes, soit il a arrangé le probleme des cultistes volontairement soit sans le savoir.

mieux les cultistes n'ont pas voulu tué le 1er réfractaire, et ont voulu prié pour son salut, comme n'importe quel moine.
les cultistes ont ensuite appris la nouvelle du suicide du 1er réfractaire.

du coup en bon chrétien, quand les cultistes crucifie un béni réfractaire à leur cause, il sauve son âme pour lui éviter le suicide et l'hérésie comme leutard.

_________________________

du coup pour le purgatoire oui a priori je pars dans le 1er sens, mais ce n'est pas un avis définitif vu que je ne sais encore pas comment il sera fait et comment tout cela fonctionnera donc avis non définitif

_________________
Moi, father Tom, père de l'Eglise Evangéliste du saint rédempteur, je crois en lui. Et comme lui c'est moi, je crois en moi. Alleluya!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
thelonius
Balèze
avatar

Nombre de messages : 272
Age : 30
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 30/06/2008

MessageSujet: Re: CR du 6 Octobre   07/10/10, 06:49 pm

@Bub

On aimait bien que Leutard soit le premier des cultistes. Ça faisait du culte quelque chose d'"innocent" dans la mesure où tout reposait sur un illuminé + un enchaînement d'événements relativement hasardeux + plus la propension à croire de deux types confrontés à tout ça. De plus, quoi de plus convaincant pour un moine prêt à basculer que le corps d'un innocent (donc touché par la grâce) piqué par des abeilles (donc élu) qui ne pourrit pas (donc saint), surtout quand on se rappelle que ledit innocent élucubrait en prétendant être Jésus/la nouvelle reine abeille?
On avait proposé le fait que les deux bonshommes seraient apiculteur pour l'un (donc au jus des élucubrations de Leutard) et siégeant au Chapître pour l'autre, déjà copains comme cochons avant l'histoire.



Pour l'histoire de "défini", je pense que Gouz parle du fait qu'on avait calé le postulat suivant: les cultistes tuent des types piqués mais n'essayent en rien de les convaincre de "culter", étant donné que le "destin" des sacrifiés est de mourir pour abreuver la communauté du sang du Christ et nullement de rejoindre le culte.

_________________
Eliane Becbunsen
ALC 4242

Lilililala, chantez et dansez comme ça...
Le rythme dans la peau, vos gambettes s'emballent,
Vocalises à tue-tête, vous donnez de la voix...
Tadaaam! Et voici la Comédie Musicale!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bubba
Encore plus maitre du monde que Shanak
avatar

Nombre de messages : 1497
Localisation : 64.720629,-16.657176
Date d'inscription : 10/11/2005

MessageSujet: Re: CR du 6 Octobre   07/10/10, 08:42 pm

mouai ça devient encore plus manichéen, les méchants cultistes qui font rien qu'à sacrifier des types

j'aimai bien l'idée de leur donner un bon fond, que tout ne soit pas noir ou blanc, chrétienté ou hérétisme.

et pis ça tissait de nouveaux fils à l'intrigue.

parce que la sur le papier c'est pas bien lourd comme justification de comment on devient un méchant cultiste du jour au lendemain.

parce que là je pointe un défaut, comment leutard le simple peut il créer un culte qui fait des sacrifices humains chaque année alors qu'il ne l'a meme pas vu naitre...

ça me parait aussi léger qu'un film de série z présenté comme ça

_________________
Moi, father Tom, père de l'Eglise Evangéliste du saint rédempteur, je crois en lui. Et comme lui c'est moi, je crois en moi. Alleluya!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
thelonius
Balèze
avatar

Nombre de messages : 272
Age : 30
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 30/06/2008

MessageSujet: Re: CR du 6 Octobre   07/10/10, 09:19 pm

On ne s'est pas très bien compris je crois...

Bien au contraire, on voulait donner un aspect plus innocent et plus humain à la création de ce "culte" (enfin, je parle pour moi peut-être).

Déjà, le fondateur lui-même n'a pas eu conscience de créer un quelconque culte. Ensuite, il n'était qu'un simple touché par la grâce divine (aux yeux des croyants en tout cas). Enfin, les "suivants" du culte ne tuent pas parce qu'ils sont vilains bouh bouh, mais parce qu'ils sont persuadés que c'est le seul moyen pour eux de nourrir l'essaim (le monastère) en attendant l'arrivée de la nouvelle reine (l'abbé). Il n'y a pas plus de manichéisme, seulement des types qui ont eu la croyance facile devant un évident miracle teinté de superstition.

Je trouve que précisément, une telle histoire à l'origine du culte le rend moins "tout noir".

_________________
Eliane Becbunsen
ALC 4242

Lilililala, chantez et dansez comme ça...
Le rythme dans la peau, vos gambettes s'emballent,
Vocalises à tue-tête, vous donnez de la voix...
Tadaaam! Et voici la Comédie Musicale!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bubba
Encore plus maitre du monde que Shanak
avatar

Nombre de messages : 1497
Localisation : 64.720629,-16.657176
Date d'inscription : 10/11/2005

MessageSujet: Re: CR du 6 Octobre   07/10/10, 09:38 pm

je vais essayer de reformuler ma pensée plus précisement

thelonius a écrit:
@Bub
On aimait bien que Leutard soit le premier des cultistes. Ça faisait du culte quelque chose d'"innocent" dans la mesure où tout reposait sur un illuminé + un enchaînement d'événements relativement hasardeux + plus la propension à croire de deux types confrontés à tout ça.

bin la dit comme ça, ça fait vraiment très léger comme justification pour devenir un hérétique cultiste.
est ce que le coté plaisant et ironique d'une idée sur le papier sert vraiment le scénario ?

un enchainement d'évènements relativement hasardeux, c'est plier la réalité à un raisonnement bancal.
à mon avis pour qu'une hérésie de la sorte naisse, il faut vraiment que cela soit appuyé par la valeur d'un homme, qui saura montré par le verbe ou les actes (miraculeux) que l'alternative au culte chrétien qu'il veut proposer a un sens profond.

Citation :

Leutard était un simple d’esprit, de ceux que l’on désigne comme « touché par la grâce de Dieu » ; le destiner au métier des armes s’avérait donc difficile. Malgré son innocence, Leutard présentait les signes d’une grande intelligence
je viens de remarquer un détail qui me chiffonne, comment un simple d'esprit peut il aussi être intelligent, et briguer la place d'abbé ? je le retourne dans tous les sens, on a beau mettre une justification avec les mots "malgré son innocence" les 2 parties de la phrases sont juste antithétiques, on peut etre autiste et fort en calcul mental (2 choses non antinomiques), mais certainement on peut pas etre et débile et intelligent (2 choses antinomiques).

Citation :
De plus, quoi de plus convaincant pour un moine prêt à basculer que le corps d'un innocent (donc touché par la grâce) piqué par des abeilles (donc élu) qui ne pourrit pas (donc saint), surtout quand on se rappelle que ledit innocent élucubrait en prétendant être Jésus/la nouvelle reine abeille?
quand un type tient discours aussi heretique que votre leutard, on a tôt fait de transformer les miracles en oeuvre du démon (et vice versa), pareil ça me parait léger comme fondation.

Citation :
On avait proposé le fait que les deux bonshommes seraient apiculteur pour l'un (donc au jus des élucubrations de Leutard) et siégeant au Chapître pour l'autre, déjà copains comme cochons avant l'histoire.
les postes des cultistes me paraissent bien en tout cas.
Citation :

Pour l'histoire de "défini", je pense que Gouz parle du fait qu'on avait calé le postulat suivant: les cultistes tuent des types piqués mais n'essayent en rien de les convaincre de "culter", étant donné que le "destin" des sacrifiés est de mourir pour abreuver la communauté du sang du Christ et nullement de rejoindre le culte.
à bien regarder, si y'a rien de plus réfléchi dans leur raisonnement ce culte est aussi épais qu'une fiche de PNJ cultiste à chtulhu D20


en fait je vois un changement de fond, l'hérésie initiale qui a initié ce gn, ne devient plus une croyance enraciné dans le lieu, mais l'interprétation abrupte et toute récente d'un antéchrist simple d'esprit "mais intelligent". un quidam lambda se mettrait vraiment a crucifier de maniere bien calculée l'année après l'apparition et la mort dans l'année d'un prophète douteux ?
le problème que je vois c'est que l'hérésie n'a pas le temps de murir, de s'écarter doucement mais surement du culte standard. du coup j'ai l'impression que ça tombe comme un cheveu sur la soupe.

Citation :
D'autre part le chapître des anciens ignorent tout des crimes perpétrés par les cultistes, puisque depuis N+1, le moine piqué est jeté hors des murs de l'abbaye. Le seul crime qui plane sur le monastère est celui de Leutard, perpétré par Frère Grégoire, et non pas par les cultistes. Hé hé! Plusieurs pistes d'enquête s'ouvrent alors.
ça très bien.

.
Citation :
Pour le coup du dernier béni tuant le suivant: c'est juste pas possible d'un point de vue chronologie... ou alors j'ai rien compris au scénario....
donc oui on oublie le 1er béni tuant le suivant c'était naze.

mettons que je reformule ce que je propose, les cultistes ne tuent pas les récalcitrants mais tue tout le monde comme l'idée de départ. on garde l'idée du rituel pour abreuver la communauté.
d'ailleurs je me demande en fin de compte, pourquoi les cultistes feraient boire en secret du sang à la communauté ? si ils cachent ce fait, la communauté ne peut célébrer l'evenement avec eux, alors pourquoi le partager avec eux ? les chrétiens ne partagent qu'avec les convertis rappelez vous, comment justifions cet acte plus parce que c'est une bonne intrigue ?

je reformule une idée, je proposais que il y ait plus de béni que les 7 annoncés a la dernière réu.
par exemple le 1er béni antérieur à leutard, au lieu de devenir mégalo comme leutard, la joua discret et alla à confesse.
le confesseur de l'époque au bon fond fut éberlué par l'histoire, alita le pauvre homme et accompli la même protection au moine que frère simon le fit à leutard.
le confesseur passa ses jours à veiller le moine et à réfléchir.
les anges avait parlé au 1er moine béni par les abeilles
[trou dans mon raisonnement]
l'ancien confesseur est persuadé que le moine est un nouveau prophète.
l'ancien confesseur interprète les délires du 1er béni.
alors que le 1er béni lui se morfond et culpabilise de plus en plus de l'hérésie dont il est l'involontaire initiateur.
en gros le 1er béni est bouffé par le doute des actes qu'il commet avec l'ancien confesseur, alors qu'il est la source de foi de l'autre.




_________________________________________

bref si t'as un moment gouz je t'appelle demain pour te parler de tout ça ça sera plus simple parce que la j'ai du mal à ecrire clairement ce que je pense.


PS : sainte gudule ça me plait bien

_________________
Moi, father Tom, père de l'Eglise Evangéliste du saint rédempteur, je crois en lui. Et comme lui c'est moi, je crois en moi. Alleluya!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bubba
Encore plus maitre du monde que Shanak
avatar

Nombre de messages : 1497
Localisation : 64.720629,-16.657176
Date d'inscription : 10/11/2005

MessageSujet: Re: CR du 6 Octobre   07/10/10, 09:41 pm

thelonius a écrit:
On ne s'est pas très bien compris je crois...

Bien au contraire, on voulait donner un aspect plus innocent et plus humain à la création de ce "culte" (enfin, je parle pour moi peut-être).

Déjà, le fondateur lui-même n'a pas eu conscience de créer un quelconque culte. Ensuite, il n'était qu'un simple touché par la grâce divine (aux yeux des croyants en tout cas). Enfin, les "suivants" du culte ne tuent pas parce qu'ils sont vilains bouh bouh, mais parce qu'ils sont persuadés que c'est le seul moyen pour eux de nourrir l'essaim (le monastère) en attendant l'arrivée de la nouvelle reine (l'abbé). Il n'y a pas plus de manichéisme, seulement des types qui ont eu la croyance facile devant un évident miracle teinté de superstition.

Je trouve que précisément, une telle histoire à l'origine du culte le rend moins "tout noir".

ok je vois qu'on va dans la meme direction en fait, c'est a peu près ce que je viens de proposer mais ça m'a mis 3 plombes a ecrire.

en fait la ou j'ai marqué trou dans mon raisonnement qui manque aussi au votre, c'est le truc qui les a convaincus de "crucifier" des moines, je veux dire c'est pas comme s'acheter une nouvelle bible avec des neons tuning blasphématoires

_________________
Moi, father Tom, père de l'Eglise Evangéliste du saint rédempteur, je crois en lui. Et comme lui c'est moi, je crois en moi. Alleluya!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bubba
Encore plus maitre du monde que Shanak
avatar

Nombre de messages : 1497
Localisation : 64.720629,-16.657176
Date d'inscription : 10/11/2005

MessageSujet: Re: CR du 6 Octobre   08/10/10, 11:50 am

après avoir expliqué mon idée à gouz par tel, j'ai essayé de l'éclaircir ici !

je pense qu'elle est entièrement bénéfique à l'intrigue et au jeu
j'attends vos retours avec impatience.

_________________
Moi, father Tom, père de l'Eglise Evangéliste du saint rédempteur, je crois en lui. Et comme lui c'est moi, je crois en moi. Alleluya!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vence
Expert
avatar

Nombre de messages : 541
Date d'inscription : 11/03/2008

MessageSujet: Re: CR du 6 Octobre   08/10/10, 03:15 pm

Pour éviter de longues diatribes et des incompréhensions, je propose que nous en parlons ensemble lors de la prochaine réunion stéphanoise en répondant en une seule voix pour être + constructifs, si ça vous va ?

_________________
Qui a dit que les blondes n'avaient aucune consistance ?

Dorothée
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: CR du 6 Octobre   

Revenir en haut Aller en bas
 
CR du 6 Octobre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Eur'open Bowl 16 et 17 octobre 2010 Anglet (64)
» Soirée du vendredi 15 Octobre 2010
» [Nantes] Samedi 16 octobre au Temple du Jeu
» [ED10] [Defis journée 6] Nice - Basse-Normandie le 13 Octobre
» Soirée du Vendredi 22 Octobre 2010

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Forums de l'association TOHU-BOHU :: Archives :: CR Toulousain-
Sauter vers: