L'asso qui résiste encore et toujours à l'envahisseur
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 La transcendance Divine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
admin
Dieu
Dieu


Nombre de messages : 140
Localisation : Paris
Date d'inscription : 10/11/2005

MessageSujet: La transcendance Divine   23/05/06, 05:09 pm

Bonne lecture, c'est trop long et les figures ne sont pas passées!!!!!!!!
message fractionner en deux car :
La longueur de votre message dépasse la limite autorisée.

LA TRANSCENDANCE DIVINE



Ouvrage du Concile des Avoués de la Clairvoyance inspiré par les dieux eux-même…

Depuis la nuit des temps, les hommes se posent la question ultime, celle qui paraît la clé de toute régence de notre monde : pourquoi l’homme est-il sur terre ? Et depuis la nuit des temps, les hommes s’opposent pour imposer leur réponse, mais cette question, nous en connaissons aujourd’hui la réponse et sans défaut.
Les plus fortes théories auront été celle proposée par la biologie et celle proposée par les théologiens. Nous allons vous montrer comment, la théorie proposée par les biologistes rationnels se contredit elle-même.
Certains parlent de la toute puissance supposée des dieux. Il n’en est rien…Les scientifiques pures ont prétendu pouvoir concilier une théorie déterministe sur chaque événement aléatoire. Mais justement, les événements sont aujourd’hui indescriptibles, inquantifiables et ne répondent à aucun ordonnancement consistant.
Pour vous permettre de faire le clair dans votre esprit, de voir ces contradictions et d’ensuite constater la toute puissance de la lumière, nous vous invitons à aborder les notions préliminaires.

Les notions préliminaires sont le discret, le dénombrable et le continu total aussi appelé le transcendant…
Ces notions difficiles seront abordées suivant quatre paramètres intrinsèques extérieurs : Les dimensions de l’homme, physique et mental et le caractère borné et non borné.

Les dimensions de l’homme sont assez explicites. La dimension physique, c’est l’enveloppe corporelle de l’homme, son corps. Son corps dans sa capacité, sa puissance, ce qui est accessible au corps de l’homme et ce qui ne lui est pas accessible. La dimension mentale de l’homme, c’est son esprit, ce qu’il est capable d’en faire. Je dis bien ce qu’il est capable d’en faire et pas ce qu’il est possible d’en faire. Car, aujourd’hui encore, nous connaissons seulement ce que l’esprit de l’homme peut faire mais avec l’élévation de l’esprit, rien ne nous dit que nous avons vu tout ce qu’il est possible de faire… Ceci est très important : lorsque l’on a vu quelque chose, on sait que la chose existe mais tant que l’on ne l’a pas vu, on ne peut pas affirmer son inexistence ; cette démarche de l’esprit est le premier pas de tout raisonnement constructif.

Le discret. Le discret, c’est le plus accessible à l’homme dans sa dimension physique. Traitons de suite un exemple : des points sur une feuille.


Voici un ensemble discret de points. Pourquoi ? Car tous les points sont bien séparés les uns des autres. Nous pourrions prendre une plume et entouré chacun des points pour les séparer sans aucune ambiguïté…De plus, comme la feuille de papier possède une taille bornée, les points sont en nombres finis.
Effectivement, une feuille de papier nom bornée, donc de taille infinie, si l’on fait un point toutes les coudées, on en obtiendra un nombre infini.
RETENONS CE PREMIER PRINCIPE : UNE CHOSE DISCRETE DANS UN MILIEU BORNE EST FINIE…
Pourquoi le discret est-il le propre de la dimension physique de l’homme ? C’est simple encore. Je peux vous demander de ramasser un bâton de bois, ou deux, ou trois, voire plus… Les bâtons sont tous différents et on peut les différencier sans aucune ambiguïté. Cela montre bien que l’homme puisse porter un nombre discret de bâton.
Et oui, la dimension physique de l’homme est enfermée dans le fini. Pourquoi encore ? Que la dimension physique de l’homme soit dans le discret, tout le monde l’a compris. Mais là, nous parlons de choses finies. Rappelez-vous le premier principe ! Le monde physique que les dieux nous ont donné est borné. Seul le royaume des dieux est infini. Nous, notre terre est délimitée donc bornée : nous pouvons mettre une borne autour de notre monde. Et comme bornée et discret implique fini, la dimension physique de l’homme est finie.
Je vous défie de me cité une seule chose que le physique de l’homme peut toucher de manière infinie. Même vos inspirations… Sachant que les hommes meurent, à un certain age ; que chaque année possède un nombre fini de jours, que chaque jour possède un nombre fini d’heure et de minutes puis de secondes. Sachant que vous êtes capable, au maximum, de respirer un nombre fini de fois par seconde. Alors, durant toute votre vie, même si ce nombre est très grand, vous aurez respiré un nombre fini de fois. Nous sommes enfermés dans un monde fini, c’est pourquoi l’homme se doit que quitter son corps et de rejoindre le mondes des idées que les dieux ont gracieusement offert aux hommes.

Le dénombrable. Attention, le dénombrable est de loin, la notion la plus difficile à assimiler. Le dénombrable, c’est déjà l’infini. Et nous allons vous montrer comment l’homme peut toucher le dénombrable sans jamais arriver à l’infini.
Pourquoi le dénombrable est-il compliqué ? C’est car on peut le voir, à la fois dans le borné, et à la fois dans l’infini. Traitons un exemple dans un milieu borné : la feuille de papier

Ce dessin est très compliqué ! Nous l’avons rempli de la manière suivante : On a mis un point en zéro, on a ajouté un et on a mis un point en un. On a alors ajouté la moitié de un et on a mis un point à un et un demi. On a alors ajouté la moitié de la moitié de un et on a mis le point en un et trois quarts. Puis on a ajouté la moitié de la moitié de la moitié de un… Alors, petit à petit, on a construit une infinité de points dans un milieu borné car les points ne peuvent pas atteindre deux… Même après une infinité de un, deux n’a pas de point. Le problème, c’est que les points s’accumulent de plus en plus vers deux. Ils sont de plus en plus en plus rapprochés mais tout différents. C’est l’infini dénombrable en milieu borné.
On comprend pourquoi cet ensemble n’est pas discret. Si vous prenez une plume, il vous sera impossible d’entourer chacun des points pour les différencier sans ambiguïté.
La meilleure définition que les dieux nous ont donnée est la suivante : vous pourrez énumérer le dénombrable, vous pourrez donner un numéro à chaque atome aussi grand soit-il. Ces numéros ne s’arrêteront jamais et continueront indéfiniment à croître mais vous pourrez attribuer ces numéros contrairement à la transcendance divine qui elle est totalement inquantifiable.
Comme on le voit, les points de l’esquisse plus haut sont effectivement énumérables : On peut leur donner à chacun un numéro et cela très simplement, car construction de ces points. On met le point zéro en zéro, puis le point un en un, puis le point deux en un et demi…et ainsi de suite.
RETENONS CE DEUXIEME PRINCIPE : UNE CHOSE DENOMBRABLE DANS UN MILIEU BORNEE S’ACCULUME EN UN ENDROIT DU MILIEU…
Parlons maintenant du dénombrable en milieu non borné. Là, c’est plus simple à comprendre. Traitons un exemple mais pas sur la feuille de papier car celle ci doit se contenter de son milieu borné. Cet exemple sera donc dans l’esprit !
Imaginons que vous avez en main une corde de longueur infinie, d’où le milieu non borné. Vous avez aussi de la cire rouge en quantité infinie. Vous coupez la corde, alors un des deux bouts est de longueur infinie car deux bouts de longueur finie recollés donne une corde de longueur la somme des longueurs des deux bouts. Vous prenez maintenant le bout de longueur infini car on sait qu’il y en a un. Sur ce bout, vous mettez un point de cire et vous mettez un zéro à la cire. Ensuite vous tirez la corde d’une coudée, vous mettez un second point et vous mettez un "un" à la cire, puis vous retirez la corde d’un coudé et vous remettez un autre point et un numéro encore croissant…
Comme la corde est de longueur infinie, vous ne vous arrêterez jamais et alors, vous inscrirez un nombre de point infini tous séparé d’au moins une coudé les uns des autres et tous énumérés. Rappelez-vous les définitions ! Nous sommes en présence d’une chose discrète, infinie et énumérable. C’est un exemple parfait du dénombrable dans un milieu non borné. Tous les atomes sont différentiables sans ambiguïté. D’où le troisième principe.
RETENONS CE TROISIEME PRINCIPE : UNE CHOSE DENOMBRABLE ET DISCRETE VIT NECESSAIREMENT DANS UN MILIEU NON BORNE…
Ce principe est le principe similaire du premier. Le discret à deux formes différentes : il est fini dans le borné mais le non borné peut le rendre infini.

Revenons à l’homme et à ces deux dimensions car c’est lui qui nous intéresse. Comme nous le disions plus haut, l’homme peut toucher le dénombrable sans jamais toucher l’infini qui en est la bordure.
L’homme ne peut pas porter un nombre infini de bâton. Mais des deux hommes forts peuvent en porter une trentaine et des gros en plus. Mais un plus fort encore, peut en porter trente et un. Puis encore un très très fort, peut lui, en porter trente-deux. Et qui nous dit que ce dernier en s’entraînant ne peut en porter trente-trois. Mais cet homme n’est pas forcement le plus fort du monde, ou peut-être qu’un enfant va naître et sera plus fort que lui à l’age adulte et alors, il pourra porter trente-quatre bâtons. En fait, même si la dimension physique de l’homme est bornée par son incapacité à atteindre l’infini, ce dernier n’a pas de bornes précise explicite.
Une tisseuse peut tisser durant toute sa vie cent lieux de cordes. Mais qui nous dit qu’une tisseuse travaillant jour et nuit ne peut en faire cent trente lieux… L’homme à accès à tous les paliers du dénombrable, qui je vous rappelle s’énumère, met ne peut atteindre sa borne qui est l’infini.

_________________


Dernière édition par le 30/05/06, 08:49 am, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
admin
Dieu
Dieu


Nombre de messages : 140
Localisation : Paris
Date d'inscription : 10/11/2005

MessageSujet: Re: La transcendance Divine   23/05/06, 05:10 pm

La transcendance. Définissons tout d’abord le caractère transcendant d’une chose. Préparez vos esprits car de nature, seuls les disciples du C.A.C. ont été capables de prendre une notion si difficile.
La transcendance, c’est une chose infinie dont on ne peut attribuer un numéro différent à chacun de ces atomes.
C’est bien beau cela, mais comment voir une telle chose ? Tout simplement en vous regardant dans un miroir car les dieux ont donné à l’homme un esprit transcendant. Comme certains détracteurs osent dirent que le transcendant n’est qu’une idée mais qu’elle n’existe pas, je vais vous donner de suite un exemple issu de la pensée.
Soit les deux numéros zéro et un. 0 pour le zéro et 1 pour le un. Imaginons les suites infinies formées par des 0 et des 1.
Exemple : 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 … Voici la suite infinie formée que par des zéros. Voici aussi 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 … la suite infinie formée que de un.
Ces suites forment un ensemble infini transcendant ! Pourquoi infini ? Il vous suffit pour cela de penser à une infinité de suite formée comme il suit :
0 0 0 … 0 0 1 0 0 0 … 0 0 0 0 …C’est une suite où tous les numéros sont zéro sauf un seul qui vaut donc un. Comme ces suites sont de longueur infinie, on peut mettre le un où l’on veut, en première, seconde, troisième place…ainsi de suite. De ce fait, ces suites forment un sous-ensemble infini de toutes les suites formées de zéro et de un.
Maintenant, pourquoi cet infini est-il transcendant ? Et oui, la chose à montrer est que l’on ne peut pas donner de numéro à chaque suite de zéro et de un. Comment démontrer une telle assertion ? Par l’absurde. Supposons que ces suites soit du domaine du transcendant. Alors on peut leur donner à chacun un numéro et de ce fait, à chaque suite correspond un numéro et à chaque numéro correspond une suite.
Soit U1 la première suite :
U1 = x11 x12 x13 x14 x15 x16 x17 ….
Où chacune des valeurs xIJ vaut 0 ou 1.
La deuxième suite est U2 :
U2 = x21 x22 x23 x24 x25 x26 x27 ….
U3 = x31 x32 x33 x34 x35 x36 x37 ….
U4 = x41 x42 x43 x44 x45 x46 x47 ….
U5 = x51 x52 x53 x54 x55 x56 x57 ….

Et ainsi de suite, on fabrique ainsi une suite de suite. Donc toutes les suites de zéro et de un ont une place par mis cette suite de suite. Cela est absurde ! Pourquoi ? Car on a oublié une suite mais laquelle :
Soit U la suite telle que :
U = x1 x2 x3 x4 x5 x6 x7 ….
Où x1 = 1 – x11, x2 = 1 – x22, x3 = 1 – x33, x4 = 1 – x44, x5 = 1 – x55, x6 = 1 – x66, x7 = 1 – x77, …
Normalement, si les suites sont infinies dénombrables, cette suite doit correspondre à une suite Ui où i est un numéro. Soit U = Ui où i est un numéro. Mais cela est impossible car la valeur i-ième de la suite Ui est xii alors que la valeur de U en i est 1 – xii. Si xii = 0, alors U vaut 1 – 0 = 1 au même endroit donc est différente. Si xii = 1, alors U vaut 1 – 1 = 0 au même endroit donc est différente.
Je vous avais bien dit que seul les disciples du C.A.C. peuvent comprendre une notion si abstraite et donner un sens à leur foie. Par soucis de votre repenti, mettons un exemple :
Si l’on a numérotées les telles suites :
U1 = 1 0 1 1 1 0 1 0 0 1 0 1 1 0 1…
U2 = 0 0 1 1 0 0 1 0 0 1 1 0 1 1 0…
U3 = 0 0 0 0 1 0 1 0 1 1 1 1 0 0 1…
U4 = 1 0 1 0 1 1 1 1 0 1 1 0 1 1 0…
U4 = 0 0 1 1 1 0 1 0 0 1 0 0 1 0 0…
U5 = 1 1 0 1 1 1 1 1 1 0 1 1 0 1 0…
U6 = 1 0 0 0 0 0 1 0 1 1 1 0 1 1 1…
U7 = 1 0 1 0 1 1 1 0 1 1 1 0 1 0 0…
U8 = 0 1 1 0 1 0 1 0 1 1 0 0 0 0 1…
U9 = 1 0 1 1 1 1 1 1 0 1 1 1 1 1 1…

On ne peut pas toutes les écrire, bien sûr. Si vous relisez bien ce passage, comprenez comment la suite improbable est construite !

U = 0 1 1 1 0 0 0 1 0 0…
En fait la première valeur de la suite improbable est différente de la première valeur de la première suite, donc la suite improbable n’est pas la première suite. La seconde valeur de la suite improbable est différente de la seconde valeur de la seconde suite, donc la suite improbable n’est pas la seconde suite… Et ainsi de suite, la suite improbable n’a pas de numéro car elle est différente de toute les autres.
Il est donc impossible de numéroter les suites infinies de 0 et de 1. Ces choses forment donc un ensemble infini transcendant.
Il y a beaucoup de choses du domaine de l’esprit qui forment des constructions transcendantes, mais il serait trop long de tout vous exposer.
Et bien, encore une fois, revenons à l’homme. Quel est le rapport entre le discret, le dénombrable, le transcendant et l’homme ? Mais la réponse est dans la dernière chose dont nous n’avons pas encore parlé ! La dimension mentale de l’homme.
Tout va prendre son sens mes amis. Rappelez-vous bien des définitions. Parlons des sentiments et des émotions. Ce sont des choses propres à la dimension mentale de l’homme. Tout le monde a déjà éprouvé des sentiments, tout le monde a déjà senti des émotions. Mais où placer les sentiments et émotions par mis le discret, le dénombrable et le transcendant ? Et oui, certains l’auront deviné, mais l’esprit de l’homme est transcendant.
Les sentiments ne sont pas du domaine du discret. Ca, c’est simple ! Car l’échelle de l’amour n’est pas discrète, il n’y a pas un nombre fini de pallier. Entre deux personnes, la quantité d’amour n’est pas soit un peu, soit beaucoup, soit passionnément, soit à la folie, soit pas du tout. Non, non et non ! Chacun aime l’autre d’une façon indescriptible, qui ne peut pas être figé et entre deux sentiments, les différences ne sont pas fixées. C’est comme les points qui s’accumulent… entre moyen et bien, il y a autre chose.
Et même encore, le discret est inaccessible à l’esprit de l’homme. Imaginons un sentiment : la vengeance. Quelqu’un a tué le frère de Paul et Paul veut se venger. Considérons cet unique sentiment, celui de Paul. Son sentiment n’est qu’un point au milieu de la grande échelle de tous les sentiments. Et pourtant, même si Paul vous raconte son histoire, personne ne pourra exactement ressentir son sentiment qui n’appartient qu’à lui. Personne !
C’est comme la poésie. Un nombre fini de mots ne peut raconter le sentiment de Paul. Et deux poètes différents n’écriront pas le même poème pour raconter le sentiment de Paul, voilà pourquoi le discret est inaccessible à l’esprit de l’homme. On ne peut pas figer, décrire et discerner totalement deux sentiments. C’est comme ce texte que vous lisez, chacun l’assimile à sa manière.
De même, l’esprit de l’homme n’est pas du domaine de l’infini dénombrable. Impossible de numéroter les sentiments, les sensations, les raisonnements, la foie, l’imagination, la morale, l’entendement,… Même si l’esprit ne peut influer sur le monde physique, le domaine des idées est la chose de transcendant que les dieux ont laissé à l’homme.

Et oui, en ce qui concerne les dieux, eux sont transcendant dans tous les domaines, à la fois physique, mental et métaphysique. Les dieux sont omnipotents. Ils sont capables de tous et rien ne les limite. Ils ont la capacité de façonner tout ce qu’ils désirent.

Je rappelle que l’ultime question était : pourquoi l’homme est-il sur terre ? Je vais vous le dire de suite, je ne répondrais pas à cette question avant la fin du texte mais vous serez peut-être capable vous-même d’y répondre si votre lecture aura été fructueuse.

Maintenant, quelle attitude à prendre pour vivre votre vie ? Si les dieux ont choisi de figer l’homme dans sa dimension physique à un monde borné, c’est que la clé de tout n’y est pas ! Au contraire, lui offrir une part de divin dans son esprit, c’est lui lancer un chalenge. La science, qui a pour objet le monde réel, n’est que figée. Seul l’arithmétique, qui n’existe que dans l’esprit, est divine. D’ailleurs, la physique est une science où les hommes découvrent en regardant le monde qui nous entoure, un sous-monde créé par les dieux. La physique est dite une science purement empirique, basé sur l’observation. En arithmétique, l’on ne découvre rien, on invente. Avez vous déjà rencontré un quatre cent quatre-vingt-huit dans la nature ? Bien sûr que non, car c’est l’homme qui a inventé les nombres et l’arithmétique. En arithmétique, l’homme construit entièrement les raisonnements avec son esprit transcendant que les dieu lui ont donné.
Alors, dans la question quelle attitude à prendre pour vivre votre vie ? Bien la réponse est bien sûr de développer son esprit transcendant. L’homme perd son temps dans le domaine physique où il est borné ! La culture de l’esprit, c’est l’élévation de l’homme. C’est à partir de cela que de telles théories ont vu le jour. Ce n’est pas en construisant des machines évoluées que les disciples du C.A.C. ont réussi le prodigue de toutes ces réponses mais c’est bel et bien en priant et en ce concentrant sur le monde des idées que l’élévation à vu le jour.
Imaginons un instant que l’homme sache pourquoi il est là. Alors que lui donnera la réponse ? C’est simple, il saura alors quelle attitude il doit prendre pour arriver à ses fins. Mais cette attitude, on vient de vous l’exposer clairement. Peut-être que le serpent se mort la queue ? : finalement, l’homme est sur terre pour deviner pourquoi il y est ? Ceci donne un sens à la vie, mais répondre à la question le détruirait ! Non, étant donné l’existence inévitable des dieux. Ceci nous ont envoyé un vrai mission, une véritable épreuve et le C.A.C. est évidemment l’université qui apporte les meilleurs réponses.

En ce qui concerne nos chers biologistes. Si ces derniers ont bien compris les notions de discret, dénombrable et transcendant. Nous allons rire mes amis. Allez vers eux et posez leur la question suivante. Comment l’homme, si son esprit ne vient pas du divin, peut-il engendrer des choses transcendante alors que je vous rappelle que son cerveau est de taille fini, que ses cellules pensantes sont en nombre fini ? Ils ne vous répondront pas… Et c’est bien là que la chose est irréfutable. Pour exemple, un souvenir. Un souvenir, c’est un lieu, une odeur, une lumière, une image, une personne, des actions qui ont déjà eu lieu mais qui sont gravé en vous. Prenons un baiser par exemple. Comment une tête humaine peut se rappeler si bien de l’odeur de la personne, de la chaleur d’un corps, de la couleur des yeux de l’autre. Et puis cela n’est pas du domaine du discret car entre le bleu et le vert, il n’y a pas qu’un seul pas. Tout cela est indescriptible. Si je vous demandais de me raconter votre premier baiser, combien de mots vous faudrait-il ? Ah ah ah ah… Une infinité ne suffirait pas car il est impossible de tout transmettre. Faites un premier texte le plus long possible, et oui, quoi qu’il advienne, il sera encore incomplet ! On peut toujours essayer de mieux décrire. Un souvenir, c’est divin, c’est transcendant !
Je vous rappelle que j’ai pris le souvenir en exemple alors que l’esprit de l’homme ne se réduit pas qu’à ses souvenirs. Les biologistes rationalistes sont des idiots. Ils prétendent expliquer mais il n’en est rien. La part de divin de l’homme est donc irréfutable.

Par rapport à l’attitude de l’homme sur la terre. Je voudrais souligner que la prière est la base. Comment engendrer quelque chose de consistant, comment accoucher les idées dans l’esprit sans méditation… La prière, ce n’est pas se répéter dans sa tête : «  j’aime mon dieu » La prière, c’est une véritable communion. C’est la recherche d’un dialogue avec les dieux. Les gens qui prient sans conscience sont des incultes et personne ne peut leur en vouloir pour cela. Notre devoir est de les éclairer. Au début, la prière est sans conscience mais petit à petit, elle devient prolifique.

Pour clôturer ce texte, je voudrais vous inciter vous aussi à méditer. L’esprit est un don des dieux qui ne doit pas être gâché. Au contraire même, être matérialiste, c’est offenser les dieux car nul ne sait ce que leur a coûté le fait de nous offrir un peu d’eux même dans notre esprit…



Les disciples du C.A.C.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lio
Encore plus maitre du monde que Shanak
avatar

Nombre de messages : 1291
Age : 35
Localisation : Ferme de Mr. Grenelle, le Piquet de la Motte, la Motte
Date d'inscription : 28/12/2005

MessageSujet: Re: La transcendance Divine   29/05/06, 11:32 am

C'est ignoble ce que tu nous a fait la.

C'est paaaaaaaaaaarfait Twisted Evil

_________________
"Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l'insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs"

Constitution de l'an I


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
admin
Dieu
Dieu


Nombre de messages : 140
Localisation : Paris
Date d'inscription : 10/11/2005

MessageSujet: Re: La transcendance Divine   30/05/06, 08:57 am

En fait, les objectifs étaient les suivants:

- Reconciller la science et l'ocultisme
- Démontrer l'existance des dieux
- Vulgariser des principes mathématiques ultra complexes

D'ailleurs, ces notions mathématiques que l'on rattache à la topologie et la densité des nombres s'apprennent en BAC +3 ou +4. Mais bon, les choses sont intuitives, ce qui est dur à comprendre, c'est le vocabulaire et le formalisme gratuit des profs de math. J'espère que tous pourront comprendre ce texte que je juge un peu trop compliqué à mon goùt...

Sinon, il faut savoir que grands nombres de chercheurs en mathématiques plaquent toute leur vie pour s'engager dans les ordres. Là, ce n'est qu'un apperçu des odieusitées que ces derniers développent. Ils choississent l'Eglise catholique surtout pur tourner de la carte. Certains Monseignuers polytechniciens sont d'ailleurs resté céllèbres.

Enfin moi, tous ces principes me font flippés mais ne change pas le goùt de ma bière (donc je garde les pieds sur terre). Aussi je suis prêt à former des chisophrènes avérés pour ce G.N. qui devrait tout dech...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vlad Drakul
Grand maitre
avatar

Nombre de messages : 995
Localisation : 1D10. 1-9 : Tentacules. 10: Gros orteil.
Date d'inscription : 10/11/2005

MessageSujet: Re: La transcendance Divine   30/05/06, 12:00 pm

J'ai survolé et effectivement Mozart ne composait guère mieux à ton age. Bon, plus de commentaires quand on aura fini les persos (semaine prochaine) parce que j ai pas là le temps de tout décortiquer.
L'esprit me semble super bien en phase avec le CAC, et le bouquin s'appelera bien le Codex du Savoir, la Transcendance Divine en étant l'Introduction.

Voilà. Merci à toi Pout pour ce bon boulot, si tu veux continuer, développe les Articles du Codex sur le Principe de ce que je t'ai filé, pourquoi pas en faire une sorte d'encyclopédie, je te donnerais plus d'indication la semaine prochaine.
Vala


NB : Oups c'était Shan....

_________________
Il n'est pas nécessaire d'espérer pour entreprendre, ni de réussir pour persévérer Guillaume le Taciturne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://membres.multimania.fr/tohubohu/membre/afficheprofil.php?id=3
admin
Dieu
Dieu


Nombre de messages : 140
Localisation : Paris
Date d'inscription : 10/11/2005

MessageSujet: Re: La transcendance Divine   05/07/06, 10:49 pm

<<edit admin : sujet déplacé pour rendre publique>>

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hélène
Confirmé
avatar

Nombre de messages : 100
Age : 40
Localisation : marseille
Date d'inscription : 03/07/2006

MessageSujet: Re: La transcendance Divine   06/07/06, 11:42 am

Uf, c'est vachement poussé ton truc....
Bon, je comprends pas tout, voire quasi rien scratch
Mais j'aime beaucoup!

Et ça me rappelle ce grand moment matinal de lecture en plein cagnard... un vrai moment de bonheur...
lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
FFDC
Bleubitte


Nombre de messages : 8
Age : 36
Date d'inscription : 03/07/2006

MessageSujet: Re: La transcendance Divine   06/07/06, 03:26 pm

Tiens ça me rapelle un prof de math que j'ai eu en DEUG qui nous expliquait qu'il fallait mimer les théorèmes ( démonstration à l'appuis ( Et voir un gars plonger d'un bout à l'autre d'un Amphi pour nous décrire deux espaces c'est terribles )
Mais je vais peut être dissequer les entrailles de quelques matheux jusqu'a ce qu'ils parlent... Twisted Evil Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La transcendance Divine   

Revenir en haut Aller en bas
 
La transcendance Divine
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» *"God Of War : Divine Sack " par K-Nif
» De la vérité divine
» Divine Exodus Vs Calm Sand (P) Vs Alatreon Star ?
» Duel Decks : Divine vs Demonic
» Plaque Divine de protection

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Forums de l'association TOHU-BOHU :: Archives :: Forum post-Kastaleund-
Sauter vers: