L'asso qui résiste encore et toujours à l'envahisseur
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Le Culte du Grand Rouage : Les Sept Schémas Fondateurs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Shan'Ak
Dictateur
avatar

Nombre de messages : 1385
Age : 31
Date d'inscription : 05/01/2006

MessageSujet: Le Culte du Grand Rouage : Les Sept Schémas Fondateurs   25/02/08, 10:45 pm

Le texte suivant est une version simplifiée et résumé des Sept Schémas Fondateurs destiné à l'éveil des nouveau-nés :

Le Culte du Grand Rouage


« Pour parvenir à la Félicité, il faut que l’être annihile toute la part charnelle et émotive qui salit son comportement …L’homme animal ne doit pas exister »

Horologiom






Tout n’est que Système. L’univers dans son intégralité obéit aux structures invariantes de l’axe et de la rotation translative. Astres et planètes ne sont que des constituants du fondement d’un assemblage rigide en contradiction avec toute notion de Temporalité. Un système est tout autant invariable qu’éternel. S’il est vrai que celui peut être soumis à des modifications en rapport avec la notion de Temporalité, celles ci ne s’opèrent que dans le vecteur du même point de convergence : son amélioration intrinsèque vers une Quête Absolue de Fonctionnalité. Tout comme l’astre et la planète, l’être vivant est une partie intégrante du système universel. S’il doit se soumettre à des modifications en rapport avec la notion de Temporalité, celles ci ne doivent s’opérer que dans le vecteur du même point de convergence : son amélioration intrinsèque vers une Quête Absolue de Fonctionnalité, à une nuance près: il doit se conformer à l’échelle microcosmique du système auquel il prend part. Ce micro-système sera vulgarisé, dans le cadre de la bonne tenue d’une nomenclature adéquate, par le nom de Nature. Cette même nature tient indéniablement place dans un schéma logique d’interdépendance systématique. En ce sens le mammifère omnivore bipède sédentaire ne doit jamais omettre que Tout n’est que Système.



Schéma Ier.



L'éternité du Tout, ou le commencement de l'infini.



Au commencement était le Tout. S’il est évident que tout doit commencer, et que Tout n’est que Système, alors par quoi le Système aurait il pu commencer si ce n’est par le Système lui même. En rappelant que Tout n’est que Système, s’il a commencé – le Système – par le Système, c’est qu’il a commencé par le Tout.

Au commencement était le Tout.



Schéma II



De ce dont l'Univers est empli.



Dans le Tout, l’on pouvait trouver de tout. A commencer par le Système.

Dans le Système, l’on pouvait trouver de tout.



Schéma III



La constitution du Tout



Dans le Tout comme dans le Système, l’on pouvait trouver :

L’Abscisse , l’Ordonné, la Côte, les Opérations élémentaire du groupe spécial linéaire de l’espace vectoriel Euclidien réel de dimension 3 soit la rotation, la translation, la réflexion par rapport a un hyperplan, le vissage et la similitude directe, la Translation rotative, la Rotation translative. Régis par toutes ces fondements, l’on pouvait trouver : les Astres, les Planètes, le Ciel, la Terre, l’Eau. Sur ces structures spatiales, l’on pouvait trouver : l’influence de la notion de Temporalité, les premières Réaction chimiques, la Soupe primitive d’éléments organiques primaires, les premiers Assemblages complexes de molécules, les Polypeptides, les Acides aminés, les Base azotées, l’Acide Désoxyribose Nucléique, les Bactéries, les Microbes, les Plantes marines primaires, les premiers Mollusques, les Reptiles aquatiques, les Animaux de terre ferme, la famille des Primates, les Catarhiniens, la chaîne alimentaire liant tous ces derniers. Cette liste pourrait être poursuivie indéfiniment mais ce labeur serait long, fastidieux et hors de propos.

L’objet de l’intérêt du Culte du Grand Rouage reste l’homme et sa Fonction au sein du Tout.



Schéma IV



La chute de l’homme.



Au commencement, l’homme était un constituant du Système, puisqu’il appartenait au grand Tout. Il était inconscient de sa fonction réelle afin de mieux l’accomplir, mais il se mit a méditer sur celle ci au point de la remettre en cause. Cette même réflexion le posa en marge du Système. En interrogeant sa fonction au sein du Système l’homme cherchait l’explication à sa propre existence.
Il en conclut étrangement qu’il se devait d’améliorer sa condition.




Après avoir amélioré sa condition, toujours insatisfait, il créa des entités à son image, censées résoudre la question de son arrachement au Système. Les caractéristiques de ces entités imaginaires furent le mutisme et l’incompétence. Jamais il n’apportèrent de réponses aux questions humaines. Étrangères au Système, ces entités n’avait aucune propension à exister, elles finirent par disparaître totalement de l’esprit des hommes. L’homme commença à croire qu’il n’existait que par et pour lui même. Il venait de commettre l’erreur d’auto fonctionnalité.



S’il s’est jadis écarté du Système, imbu de la toute puissance de sa conscience, s’il s’est laissé aller à l’erreur et la fausseté qui réside dans son imagination, s’il a cru pouvoir s’extraire du sens logique du Tout, c’est que l’homme n’avait pas encore perçu la vérité du Grand Rouage.



Schéma V



L’extrême limite de la disparition.



L’homme s’était extirpé du Grand Rouage, quintessence du Système en fonctionnement, liant les éléments qui le compose dans un ensemble de structures complexes interdépendantes en Mouvement Perpétuel.

Le secret du Mouvement Perpétuel lui échappait, il se fit alors le prisonnier de la notion de Temporalité. Son comportement fut victime de l’empirisme de l’instant : semblable à un animal, il menait son existence en réponse aux exigences immédiates que celle ci imposait. Une angoisse latente avait pris l’humanité à la gorge : la peur de la mort, conséquence immédiate de son intérêt démesuré envers la satisfaction de l’instant. L'obsession temporelle et la volonté d'auto-fonctionnalité rendirent l'homme inefficace aux yeux du Grand Tout, et donc enclin à disparaître puisqu’il avait perdu toute notion de Fonctionnalité au sein de son micro système.
Il devenait une composante inutile, il allait donc disparaître dans le cadre de la modification du Système dans sa quête absolue de Fonctionnalité . C’est alors qu’a l’extrême limite de la disparition, l’un d’entre eux réconcilia les hommes et le Système. Il comprit la voie du Grand Rouage . Le secret du Mouvement Perpétuel lui fut révélé ; à son tour il le révéla à ses semblables.






Schéma VI



Le Secret du Mouvement Perpétuel.



Le Tout n’est pas réduit sous l’effet de la notion de Temporalité, il ne fait que se transformer. Dans la logique de Système, un agent de Fonctionnalité sous une forme prédéfinie subviendra à une autre fonction lorsque sa forme première arrivera au terme de sa période de Fonctionnalité. Ce phénomène, définit selon la nomenclature humaine comme la Mort ne constitue aucunement une fin en soi. Bien au contraire, l’homme est éternel dans sa fonction au service du Grand Rouage. C’est là le secret du Mouvement Perpétuel. Toutes les énergies survivent à l’épreuve de la Temporalité. Si un homme arrive au terme de sa vie, il atteint la Félicité par son retour au Grand Rouage.



Schéma VII



La Félicité ou le retour au Grand Rouage.



La seule raison de l’existence humaine est d’appartenir au Grand Rouage. Pour dévier le processus de Quête Absolue de Fonctionnalité poursuivi par le Grand Rouage et visant à se passer de l’homme, celui se doit impérativement de réhabiliter sa fonction. En effet, le seul moyen actuel de réintégrer le Grand Rouage, pour l’homme, outre l’excès de zèle dans l’accomplissement de sa fonction, demeure la Mort, c’est à dire un retour au Mouvement Perpétuel.
Cependant, une Mort immédiate se présente comme un artifice. Il faut avoir la justesse de mourir en ayant accompli tout le sens de sa fonction, prouvant ainsi une volonté réelle de retourner au sein du Grand Rouage.




Le défunt devient alors une composante du Mouvement Perpétuel. Ses restes servent à leur tour le Grand Rouage, et l’équilibre du Grand Tout. Aucune place n’est possible pour la finitude, tout vient et tout retourne au Grand Rouage.

Au commencement sera le Tout. Tout ne sera que Système.






« Tout n’est que Système, encore faut il trouver la bonne clé » Ratildde Syllabus-Tournevis, à propos du déplacement temporel.



« Comment ? Un Créateur… ? Quel Créateur ? Mais qu’aurait il pu créer puisqu’il y avait déjà Tout ? » Primus Syllabus, lors de l’assemblé de proclamation de la dissolution du Concile des Avoués de la Clairvoyance.

_________________
On peut tromper mille fois une personne, mais on ne m'y reprendra plus. Ou pas...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vlad Drakul
Grand maitre
avatar

Nombre de messages : 995
Localisation : 1D10. 1-9 : Tentacules. 10: Gros orteil.
Date d'inscription : 10/11/2005

MessageSujet: Re: Le Culte du Grand Rouage : Les Sept Schémas Fondateurs   26/02/08, 09:11 am

Ok Bien... Toujours aussi marrant ce texte, dans quel état on était quand on l'a écrit?

_________________
Il n'est pas nécessaire d'espérer pour entreprendre, ni de réussir pour persévérer Guillaume le Taciturne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://membres.multimania.fr/tohubohu/membre/afficheprofil.php?id=3
Shan'Ak
Dictateur
avatar

Nombre de messages : 1385
Age : 31
Date d'inscription : 05/01/2006

MessageSujet: Re: Le Culte du Grand Rouage : Les Sept Schémas Fondateurs   26/02/08, 07:24 pm

Vlad Drakul a écrit:
dans quel état on était quand on l'a écrit?

No comment ... Laughing

_________________
On peut tromper mille fois une personne, mais on ne m'y reprendra plus. Ou pas...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Culte du Grand Rouage : Les Sept Schémas Fondateurs   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Culte du Grand Rouage : Les Sept Schémas Fondateurs
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sept Sa'cea
» La Deathwing, 1ère Compagnie du Chapitre des Dark Angels.
» [SEPT DU FORUM]Schéma des kroots
» Mon culte de la vitesse ! [1500]
» Mon culte de la vitesse !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Forums de l'association TOHU-BOHU :: Archives :: GN La Machination-
Sauter vers: